Nous contacter : 02 55 99 56 35 contact@mymemorio.com

Pierre tombale d'occasion à Dijon

Astuce : Recherchez au plus près du lieu des funérailles pour économiser en transport.
Rechercher par :

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Comment trouver sa pierre tombale d’occasion à Dijon ?

Après quelques recherches, on peut voir que la ville de Dijon n’a pas encore mis en place la vente de monuments funéraires revalorisés ! Pas de panique, même si nos recherches n’ont rien donné, le projet ne saurait tarder. De plus en plus de villes de France sautent le pas, alors pourquoi pas Dijon ?

Si l’idée vous a conquis, vous pouvez vous-même être acteur du projet. Il vous suffit simplement de vous munir de votre smartphone et de joindre le service cimetière de la mairie, lancer la petite idée de projet et ne vous inquiétez pas vous ne serez sans doute pas seul à avoir émis l’idée.
Et oui, il faut dire que la vente de monuments funéraires d’occasion fait fureur surtout avec l’enjeu environnemental et social qu’elle apporte ! Alors, quand le projet sera mis en place par la collectivité, n’ayez pas peur de vous jeter sur les pierres tombales d’occasion, elles partent comme des petits pains !


Les particularités funéraires à Dijon ?

Marquée par la légende de la chouette, la ville de Dijon détient seulement 2 cimetières dont le cimetière des Péjoces ainsi que le site funéraire métropolitain constitué d’une partie réservée aux caveaux, une partie réservée aux crématoriums avec des jardins du souvenir. Depuis les années 1990, la tendance est de plus en plus à la végétation grâce à l’équipe d’architectes paysagistes dijonnais composée de J.Dolveck et de J.Mestoudijan. Les allées fleuries et les allées végétalisées surplombent le cimetière offrant un cadre apaisant aux familles endeuillées.

Depuis 1992, date de création du site funéraire, la crémation est davantage privilégiée par les habitants puisqu’en 2020 le site relève environ 5% d’inhumation en caveau, 26% en concessions cinéraires et 69% en espaces de dispersions.

Point porte-monnaie…
Pour le prix en moyenne appliqué dans le département, vous trouverez votre monument neuf pour une fourchette allant de 1500€ à 20000€.


Un peu de culture à Dijon ?

Point d’honneur au cimetière des Péjoces, un des plus grands cimetières de France, Père-Lachaise dijonnais de par la nature de son environnement ainsi que par l’importance des personnalités inhumées.
Autrefois, la ville de Dijon comptait 7 cimetières. Fermés et démolis, ils ont été remplacés par le cimetière des Péjoces qui s’étend aujourd’hui sur 30 hectares avec plus de 33000 concessions et 138000 défunts (ce qui représente plus de la moitié de la population dijonnaise qui compte environ 158000 habitants…).

Entre aspect de cimetière parisien, cimetière militaire, le “carré” des fusillés, le monument élevé aux déportés juifs, l’espace dédié aux crémations, le monument pyramidal et le cimetière paysager, on peut y retrouver toutes sortes d’histoires ! En parlant d’histoire, de nombreuses personnalités sont inhumées au sein du cimetière, qui ont marqué l’histoire de leur époque et l’histoire de la ville. Par exemple, on peut y retrouver la tombe de Henri Barabant, ancien homme politique français.

Outre le cimetière des Péjoces, la salle des tombeaux des Ducs de Bretagne est aussi un lieu visité si vous êtes de passage dans la région ! Hauts lieux touristiques de la Bourgogne, les deux tombeaux des ducs Philippe II de Bourgogne et Jean Ier de Bourgogne sont exposés depuis 1827 dans une salle aux aspects de salle de cérémonie et de banquet du palais des ducs de Bourgogne qui est dorénavant une partie du musée des beaux-arts de Dijon.
Vous serez époustouflés par le style gothique flamboyant du musée dont la visite est totalement gratuite.


Infos atypiques à Dijon ?

Voler des plaques funéraires c’est possible apparemment dans certaines villes de France mais voler une pierre tombale de 700 kg c’est aussi possible dans une petite commune Dijon !

(Surprenant n’est-ce pas ?) C’est lors de la réinstallation de la pierre tombale que les employés du cimetière des Péjoces ont donné l’alerte à la police. Un trentenaire a eu l’idée de voler une pierre tombale d’environ 700 kg pour la proposer à des amis de ses parents qui venait de perdre leur fils ! Au prix de 3000€, la famille était bien contente de trouver une pierre tombale qui semblait neuve et aussi peu chère ! On se doute que le trentenaire n’a pas dû utiliser simplement ses muscles pour transporter un tel poids !